Menu

2013.4 |

description

Charles-Marie Widor (1844-1937):
Souvenirs autobiographiquesPremière de l'édition intégrale annotée

contenu

Âgé de 91 ans l’organiste et compositeur français Charles-Marie Widor (1844-1937) dicta ses 'souvenirs autobiographiques' à partir des cahiers de notes dans lesquels il avait consigné les faits les plus remarquables de sa vie. Le résultat fut un texte long de 103 pages dactylographiées.

Même si les souvenirs biographiques n’ont pu nous parvenir, leur contenu n’en intéressera pas moins les artistes et les passionnés d’histoire.

Le récit de Charles-Marie Widor apparaît comme une fresque qui nous introduit dans le monde politique, scientifique et artistique du Second Empire et de presque toute la Troisième République. Si cet homme est connu pour être le fondateur de l’école d’orgue et le compositeur de 10 symphonies dédiées à son instrument, il prend ici la stature d’un ambassadeur européen de la culture et du génie français.

Orgelkunst vous présente aujourd’hui la première de l’édition intégrale annotée de ces souvenirs autobiographiques. Dans son prochain numéro de décembre, la revue publiera l’intégralité du texte français accompagné de sa traduction en néerlandais.

Avec ce numéro exceptionnel, le label CD Orgelkunst publiera également son 10ème CD. Louis Robilliard, organiste réputé de l’orgue Cavaillé-Coll (1880) de l’église Saint-François-de-Sales à Lyon, sauvegardé dans un état exceptionnel, interprète les Trois Chorals de Franck et l’Andante sostenuto de la Symphonie Gothique de Charles-Marie Widor.

En publiant ce nouveau CD, Orgelkunst se propose d’éveiller les consciences et d’attirer l’attention de l’opinion publique sur l’orgue Cavaillé-Coll de la salle de concerts du Conservatoire Royal de Bruxelles, excellent instrument qui, datant de 1880, s’inscrit parfaitement dans la lignée de son équivalent lyonnais. En 1960 l’orgue bruxellois fit l’objet d’une profonde transformation. Entre-temps, l’instrument est hors d’usage depuis plusieurs années. L’enregistrement nous montre de façon convaincante que l’orgue du Conservatoire Royal de Bruxelles, patrimoine d’envergure mondiale, mérite amplement la reconnaissance à sa juste valeur et la restauration qui lui est due.

La revue Orgelkunst vous propose ce numéro hors du commun (100 pages), richement illustré par des photos inédites et accompagné du 10ème CD du label homonyme, au prix de € 17 (frais de port inclus en Belgique) ou € 22 (frais de port inclus en Europe) ou € 29 (frais de port hors Europe).

Commandez maintenant