Menu

2012.1 |

description

Inhoud

p. 04    Jan Vermeire 
Frans-Vlaanderen revisited

p. 19     Peter Strauven 
Het handschrift Joannes Baptista Van Meurs (1747). Een onbekend handschrift met klaviermuziek uit de Zuidelijke Nederlanden

p. 37     dr. Godelieve Spiessens
Pater Joannes De Boeck, organist van de Antwerpse minderbroeders en vermoedelijke auteur van twee gedrukte klavierboeken van ca. 1735

p. 48     Joost Vermeiren
Een nieuw orgel voor de Sint-Martinuskerk te Genk

p. 52     Johan Huys
Herinneringen aan Gustav Leonhardt (1928-2012)

contenu

Peter Strauven
Het handschrift Joannes Baptista Van Meurs (1747). Een onbekend handschrift met klaviermuziek uit de Zuidelijke Nederlanden

Cette contribution attire l’attention sur une source de musique pour clavier originaire des Pays-Bas du Sud et inconnue jusqu’à nos jours. Ce manuscrit important, présentant non moins de 328 compositions diverses, fait partie d’une collection privée et s’intitule “Joannes Baptista Van Meurs Anno 1747”. De par son étendue relativement importante et sa compilation consistante, ce manuscrit constitue un beau florilège de ce que le rédacteur en 1747 considérait comme musique pour clavier. Nous parcourons le contenu en aperçu, nous intéressant aux identifications et aux versions concordantes des compositions (pour la plupart anonymes). Celles-ci nous ont permis de repérer entre autres une composition inconnue signée Josse Boutmy.Mise à part la musique pour clavecin à proprement parler (François Couperin, Jean-Baptiste Loeillet, et la production régionale d’entre autres Ignace De Boeck et Petrus Paepen), le manuscrit comporte plusieurs ‘transcriptions’ d’ouvertures, de concerti, d’arias d’opéra et de musique de chambre : on y retrouve ainsi des concerti de Händel à côté des sonates pour violon de Jean-Baptiste Senaillé, et des sonates pour flûte de Johann Christian Schikhard face aux ouvertures de Johann Adolf Hasse.Le répertoire varié fut compilé afin d’être interprété par un instrument à clavier, éveillant d’intéressantes questions et de nombreuses suggestions, qui nous permettent d’approfondir et de peaufiner notre approche contemporaine du répertoire pour clavier, trop bornée jusqu’à présent.


dr. Godelieve Spiessens

Pater Joannes De Boeck, organist van de Antwerpse minderbroeders en vermoedelijke auteur van twee gedrukte klavierboeken van ca. 1735
Environ 1735, l’éditeur de musique Witvogel a publié à Amsterdam, deux livres de musique pour clavecin par F.I. De Boeck, un frère récollet. Jusqu'à présent, ce compositeur est resté un grand inconnu de l’histoire de la musique. En 1939, un franciscain néerlandais se demanda s’il ne pouvait pas être identifié au Père Joannes De Boeck (Zemst, 1697 -Bruxelles, 1775). Ce récollet flamand entra au couvent de Boetendaal (Bruxelles) en 1717, fut ordonné prêtre en 1721 à Anvers et s’établit comme prédicateur à Maestricht vers 1738. On ne sait pas s’il était organiste-compositeur ni où il résidait dans les années 1721-1738. Par contre, d’après les archives anversoises, un homonyme était organiste au couvent des récollets anversois en 1726-1735. Très probablement, ce dernier a été l’auteur des deux livres de clavecin d'Amsterdam et il est vraisemblable que celui-ci était le frère mineur homonyme mentionné plus haut. La musique de clavecin de F(rater) I(oannes) De Boeck consiste en suites/sonates de quatre mouvements dans le style des sonates à trois de Corelli et des suites pour clavecin de Händel.

Commandez maintenant